Pierres
de Lumière
novembre 2013
       

Quatre semaines seulement! "

Ce numéro 132 de notre Journal ‘Pierres de Lumière’ correspond au temps de la Toussaint et de Noël. De l’automne et du début de l’hiver.
Pour nous artistes ou passionnés d’art, chrétiens, ce sera surtout le début de la Nouvelle Année Liturgique qui commencera le 1 décembre avec le Premier Dimanche de l’Avent. Cette année Jean-Le-Baptiste nous accompagnera, puisque pas moins de 5 Evangiles nous parlent de lui « Parmi les hommes, dit Jésus, il n’en a pas existé de plus grand que Jean-Baptiste » (Avent 3). Cet honneur d’être ainsi loué par la bouche même du Christ nous révèle l’importance de sa mission ! Si l’évangéliste Matthieu nous le présente avant tout comme le précurseur, celui qui prépare le chemin, l’Evangile de Jean nous le montre comme témoin: « Oui, j‘ai vu et je rend ce témoignage: c’est Lui le Fils de Dieu » (Dim 2) Préparer le terrain et témoigner: la double mission du Baptiste. La présence du Christ ne sera reconnue qu’à la condition que les cœurs aient été préparés. Il est parfois indispensable de parcourir comme les mages, un long chemin pour qu’un jour nous puissions nous prosterner devant Lui !

Quatre toutes petites semaines… seulement quatre, pour se préparer à fêter Noël ! Ce temps de l‘Avent passe si vite, que bien souvent nous nous retrouvons le 24 décembre midi, épuisés, vidés par tant d’agitations stériles, autours des cadeaux, des menus et des préparatifs de toute sorte.
Or bien au contraire, le temps de l’Avent nous invite fortement à mûrir dans le silence de nos cœurs le mystère immense de l’Incarnation du Sauveur. Comme le rappelle si bien la collecte du 2 è Dimanche de l‘Avent: « Seigneur ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils, mais éveille en nous cette intelligence du cœur qui nous prépare à l’accueillir »
Cette intelligence du cœur peut s’ouvrir en nous par la lecture chaque jour des textes de la liturgie. Quelle pédagogie pour nous faire entrer dans cette longue attente par le Peuple élu d’un Sauveur !
Quelles beautés que ces préfigurations vétérotestamentaires du Messie ! Méditons sur cette immense espérance du Salut qui habitait le peuple Hébreu et à travers lui l’humanité entière: L’accomplissement de la promesse faite par Dieu après l’horrible chute du péché des origines, d’envoyer un Messie. Qu’à l’approche de la fête de l’Incarnation de Dieu, notre être tout entier réalise mieux l’invraisemblable plan d’amour de Dieu: devenir homme en toute chose excepté le péché pour réconcilier l’homme avec Lui. Folie de Dieu qui est sa vraie Sagesse !
Frères et sœurs artistes ou passionnés d’art, je vous propose d’entrer dans ce temps de l’Avent en demandant au Seigneur d’attiser en nous le désir de sa venue. Que tout notre être soit tendu dans l’espérance de son nouveau retour ! Amen, oui, viens Seigneur Jésus !
Et comme la liturgie aime nous proposer des périodes de cheminement que sont les temps de l‘Avent, de Noël, du Carême, de Pâques, prenons-les comme autant d’invitations à prendre le temps de nous laisser pétrir par la grâce Bonne année liturgique à chacune et à chacun de vous.



.
Père Renaud WITTOUCK